MEXIQUE - Nos visites

15/01/2018

Hello les voyageurs ! 

 

On poursuit notre découverte du Mexique avec un nouvel article ! Il y a tant de choses à visiter qu'il a bien fallu en sélectionner quelques unes car en une semaine on ne peut pas tout faire malheureusement. Vous découvrirez à travers cet article, les visites que l'on a choisi et les endroits qu'il faut absolument voir dans cette région.

 

Tout d'abord, on a décidé de choisir notre agence d’excursions avant de partir pour être sûr que nos visites soit réservées. En cherchant un peu sur Internet, on tombe sur 2 agences francophones basées à Playa del Carmen : Elo Tours et Paseo Tours.

 

On commence par Elo Tours, le site est très bien fait, vous pouvez pré-réserver en ligne et certaines excursions sont proposées sur une demi-journée, ce que l'on recherchait pour éviter de perdre trop de temps. Avec cette agence, on a choisi de visiter Tulum et un cenote le tout accompagné d'un guide français.

Le jour j, un mini-bus vient nous récupérer à notre hôtel, jusque là tout se passe bien ! Pensant que nous allions chercher d'autres personnes et partir directement, on s'aperçoit que l'on nous ramène dans un point de rendez-vous. La on comprend que l'organisation laisse à désirer, on est resté sur place une bonne heure le temps qu'ils organisent les groupes et nous fournissent nos bracelets et nos guides bien-sûr ! Personnellement, on ne vous conseille pas cette agence si vous souhaitez réserver beaucoup d'excursions et sur une journée entière, car vous perdrez plus de temps qu'autre chose et le temps passé sur les visites sera rapide comme l'éclair !

 

Nous voilà enfin arrivés à Tulum ! On dit que Tulum a l'une des plus belles plages au monde et on peut vous confirmer que oui ! Entre eau turquoise, plage de sable blanc et ruines sur fond de végétation côtière, le tableau est tout de suite idyllique. Site archéologique d’une ancienne cité maya, il a eu pour nom originel Zamá, ce qui signifie « demain » ou encore « la cité de l'aube ». Le nom viendrait du fait que la cité était à la fois associée à l'Est, qui, dans la symbolique maya, représente la renaissance, et le solstice d'hiver. Tulum est aussi un mot maya signifiant barrière ou clôture, ce qui se comprend aisément puisque la cité est entourée d’épaisses murailles protectrices. La ruine que vous apercevez le plus souvent sur les photos de Tulum représente le Temple du Dieu du vent. Il permettait au peuple d'évaluer la force du vent, la région étant exposée à des tempêtes et ouragans, et ainsi prévenir les autres civilisations.

 

Comparé à d'autres ruines, elles n'ont pas résisté au temps, certaines sont très bien conservées et d'autres non. Si vous décidez de vous y rendre par vos propres moyen, la visite se fera rapidement, c'est pour cela qu'on vous conseille de prendre un guide, c'est toujours mieux d'en connaître l'histoire. Le prix d'entrée est de 64 pesos (environ 3-4€) et vous pouvez accéder à la plage pour vous y baigner.

 

Parlons maintenant de cette célèbre plage ! On a juste eu le temps d'aller la découvrir d'un peu plus près mais pas de s'y baigner car on avait encore la visite d'un cenote de prévu. Cette plage est vraiment paradisiaque et avec les ruines, cela lui apporte une touche de charme en plus et d'originalité !

Etant les deux seules personnes qui devions poursuivre la visite par le cenote, notre chauffeur a voulu nous convaincre de rester à cette plage pour y passer du temps et s'y baigner et bien entendu faire l'impasse sur cette visite ! Encore une fois, un grand manque de professionnalisme ! Nous lui expliquons que nous avons payé pour deux visites, et c'est l'air pas très enchanté qu'il nous y emmène. 

 

Arrivés au Cenote, on a 2h pour en profiter avant de repartir. Mais tout d'abord, on va vous expliquer ce qu'est un cenote : il s'agit en fait de puits naturels totalement ou partiellement remplis d'une couche superficielle d'eau douce et parfois d'une couche inférieure d'eau de mer s'ils communiquent avec l'océan par des failles ou autres conduits. Ils peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de profondeur.

Les Mayas considéraient ces puits comme un moyen de communication avec les dieux de l'infra-monde, le gouffre représentant une bouche. Ils les utilisaient comme réserve d'eau douce, mais aussi comme lieu de culte dans lesquels étaient jetées des offrandes ou des victimes sacrificielles. La région du Yucatan en compterait environ 10 000 !

 

Le cenote que l'on a pu découvrir se nomme Gran Cenote, et il se trouve à 4km de Tulum. C'est un très grand cenote situé dans la verdure de la jungle. Parmi ses attractions se trouvent les cavernes accessibles depuis le cenote. Vous n’avez pas besoin de faire de la plongée pour arriver à la plupart d’entre elles, vous pouvez facilement nager ou faire du snorkeling pour observer les intérieurs avec des stalagmites, des stalactites et des colonnes qui, sont des merveilles géologiques.

 

Autre visite qu'on l'a pu faire c'est bien évidemment Chichen Itza ! Pour cela, on a fait appel à l'agence francophone Paseo Tours, et la on ne peut que vous dire du bien de cette agence ! Organisée sur une journée entière, on avait au programme la visite très tôt le matin de Chichen Itza (pour éviter la foule), déjeuner dans une hacienda typique et baignade dans un cenote, et enfin direction la ville coloniale de Valladolid avec visite du musée du Cacao !

 

Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, Chichén Itzá est une ancienne ville maya située entre Valladolid et Mérida dans la péninsule du Yucatán. Il fut probablement, au Xème siècle, le principal centre religieux du Yucatán ; il reste aujourd’hui l’un des sites archéologiques les plus importants et les plus visités de la région et a été élu, le 7 juillet 2007, comme l'une des sept nouvelles merveilles du monde. La présence d'une cité maya à cet endroit est due à la présence d'au moins cinq cenotes qui constituaient un trésor inestimable dans cette région dépourvue d'eau. Le site doit d'ailleurs son nom à cette source d'eau souterraine : Chi signifie « bouche » et Chén, « puits », Itzá (signifie « sorcier de l'eau » en maya yucatèque).

 

À l'époque de la Conquête, les Conquistadors espagnols firent du site la première capitale du Yucatán, mais l'abandonnèrent rapidement.

 

La visite se constitue de deux secteurs : le Nord et le Sud ; le Nord est dédié à Kukulkán, le serpent à plumes et composé de nombreux édifices dont les plus importants sont la grande pyramide (Castillo), le Caracol (Observatoire), le Grand Terrain de jeu de balle, le Cénote, l'Osario (ossuaire, ou tombe du Grand Prêtre), le Groupe des mille colonnes, le Temple des Guerriers, et le Tzompantlile. Le Sud est composé d'édifices plus modestes : la Casa Colorada, la Casa del Venado, l'Iglesia (l'Église) et le Quadrilatère des Nonnes.

 

L'édifice le plus important et le plus spectaculaire du site est la grande pyramide en terrasses, appelée Castillo par les conquistadors espagnols. D’une hauteur de 24 mètres du sol à la plateforme supérieure, il ne s’agit pas de la plus haute de la région mais c'est celle qui est dans le meilleur état de conservation. La pyramide a une base carrée et une vocation calendaire. En effet, la civilisation maya a développé à un degré très avancé l’astro-architecture qui consiste à allier les connaissances astronomiques au savoir-faire architectural.

 

L’orientation et la construction de la pyramide sont telles qu'au moment précis des équinoxes de printemps et d'automne, le soleil produit avec les arêtes de la pyramide une ombre portée qui fait croire que les grosses têtes de serpents au pied des escaliers de la pyramide sont prolongées par le corps ondulé d'un serpent. Ce serpent n'est autre que le dieu Kukulkan ou « serpent à plumes »

 

 

L’observatoire (également appelé caracol ou escargot en espagnol) fait face à la grande pyramide et permettait aux Mayas d’étudier le mouvement des étoiles dont ils avaient une connaissance très précise. En effet, les "prêtres" mayas ne sortaient jamais la journée afin d'avoir un œil plus sensible leur permettant ainsi d'observer les étoiles sans aucun appareil. Il permet aussi de voir la planète Vénus attribuée au dieu Kukulcan.

Le grand terrain de jeu de balle structure baptisé « Gymnase » ou encore « Court de tennis ». Sa disposition équipée d'anneaux était destinée à des « jeux publics ». Plus une cérémonie qu'un sport, lors des grandes fêtes une équipe représentant les forces de l'inframonde (le monde souterrain où les morts se rendaient, sous forme de jaguars) affrontait une équipe représentant la lumière (sous la forme d'aigles) avec une balle en caoutchouc. Le match pouvait s'étendre sur plus d'un jour et selon les explications du guide, la tête du capitaine de l'équipe perdante était tranchée par le capitaine de l'équipe gagnante et son sang était répandu sur le sol. Les Mayas associaient le sang à la vie et pensaient qu'il permettait donc une fertilisation du sol, améliorant les récoltes. Pour les Mayas, c'était un grand honneur ; la tête était ensuite empalée dans le mur prévu à cet effet juste à côté du stade de pelote.

 

Le terrain de pelote présente des caractéristiques acoustiques surprenantes. Si l'on produit un son (par exemple en claquant dans ses mains) à droite du terrain, on peut entendre 7 échos. De l'autre côté, en se positionnant à la gauche, on peut entendre 9 échos.

 

Le temple des guerriers jaguars possède des fresques qui relatent la conquête de la péninsule par les Toltèques. L'entrée du temple (interdit au public) qui est construit sur une pyramide est délimitée par deux magnifiques piliers, posés sur deux énormes têtes de serpents. Tout près du temple des guerriers se dresse le temple des mille colonnes, chacune d'elles étant taillée en forme de serpent à plumes.

Un peu plus loin un chemin conduit à 300 m vers le nord, au cenote sacré, de 60 m de diamètre et 20 m de profondeur. Le dragage du cenote a permis de mettre au jour de nombreux objets d'or et de jade ainsi qu'un nombre important d’ossements.

Direction ensuite la ville de Valladolid, avec un arrêt au Cenote Saamal pour une petite baignade et un repas dans une hacienda avec des spécialités typiquement mexicaines. Il s'agit d'un cenote à ciel ouvert avec une cascade et moins fréquenté contrairement à Ik Kil ! On a accès grâce à un escalier et l'on peut se baigner tranquillement ! Comptez 50 pesos l'entrée, si vous vous y rendez de vos propres moyens. Une fois notre gilet récupéré, Joachim s'est empressé de sauter dans cette immensité ! (il adore ça).

 

 

 

Après cette belle baignade, on se dirige vers l'hacienda Restaurante Selva Maya pour partager un bon repas ! Et la c'est tout un buffet qui nous attend avec des spécialités du Yucatan, avec un plat des plus surprenant : le Mole poblano, une recette à base de poulet accompagné d'une sauce épicée au chocolat ! Joachim a bien évidemment goûté et le tout arrosé de jus de fleur d'Hibiscus, un délice ! 

 

 

Après un bon repas, nous voilà déjà en route pour la dernière visite : la ville coloniale de Valladolid ! Elle était jusqu'au début du XXème siècle la troisième ville la plus grande et la plus importante de la péninsule du Yucatán après Mérida et Campeche. Elle avait une riche élite de créoles, propriétaires de maisons construites dans le style colonial espagnol. 

 

Vous y trouverez au centre ville la Cathédrale de San Servacio, tout simplement majestueuse et relativement bien conservée ainsi que le couvent franciscain de San Bernardino de Siena.  Sur la place vous pourrez admirer la Fontaine de la « Métisse », une jeune femme à la peau claire, tenant une jarre dans ses bras et vêtue d’un huipil (robe traditionnelle maya). Valladolid c’est aussi ses rues pavées et ses nombreuses maisons de styles coloniales. Prenez le temps de parcourir ses ruelles ! 

Visite également intéressante : le Musée du Cacao, découvrez les techniques de fabrication et offrez-vous une petite dégustation ! Piment, cannelle, café ou encore au poivre, on s'est laissé tenter et on en a acheté deux exemplaires chacun ! 

Le reste de la visite s'est terminé par un quartier libre pour acheter quelques souvenirs, qui ne connait pas les célèbres cranes mexicains ou encore la célèbre tequila ! On a évidement rapporté les deux !

Voila pour ce dernier article du Mexique ! On espère que cela vous aidera à organiser vos visites si vous vous rendez dans ce magnifique pays !

 

Bisous les voyageurs ! 

 

 

Share on Facebook
Please reload

© 2017 par 2French1Trip. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now